Rencontre AMF du  5 avril 2018 / Rentrée scolaire 2018 : Comment mieux adapter l’école aux spécificités des territoires ?

L’ANDEV était invitée à participer et intervenir aux tables rondes organisées à la Commission  Education de l’AMF le 5 avril 2018. Le Ministre de l’Education nationale a ouvert cette rencontre.

 

Intervention de Jean-Michel BLANQUER, Ministre de l’Education nationale

Le Ministre souligne une vision partagée pour l’école qui intègre le lien stratégique Communes / Etat, pour  créer l’école de la confiance.

Dans ce cadre, il est revenu  sur les mesures et actions engagées par son Ministère : 

  • Abaissement de l’âge de la scolarité obligatoire à 3 ans 

Cette évolution de l’âge de la scolarité souligne la dimension fondamentale des apprentissages de 3 à 6 ans. Si 97 % des enfants vont à l’école maternelle, il existe des phénomènes de non scolarisation dans certains territoires ruraux ou DOM-TOM.

Cette nouvelle politique de l’école maternelle vise l’épanouissement des enfants et des jeunes  (école de l’épanouissement et du langage).  

C’est le début d’un processus, la loi ne sera opérationnelle qu’en 2019 afin d’identifier et mesurer toutes les conséquences dans le cadre d’un dialogue avec les communes (dotations au privé, ATSEM, …) 

  • Dédoublement des CP et CE1 en REP et REP +

Cette mesure vise à réduire les inégalités sociales avec des taux d’encadrement très profondément allégés. Les premiers résultats des évaluations de cette mesure sont encourageants. Elle bénéficiera à  350 000 élèves (30 % d’une classe d’âge) à son terme (rentrée 2019). A la rentrée 2018, 3 000 postes seront créés                pour ce dispositif.

Cette mesure nécessite des aménagements.  85 % des communes ont réussi les dédoublements des classes ; le Ministre souligne  l’engagement et l’adaptation des collectivités

  • Et l’école rurale à la rentrée 2018 ?  

Le Ministre souhaite préciser que le dédoublement des CP et CE1 n’aura pas d’impact sur les écoles en milieu rural. Les effectifs diminuent de  32 000 élèves à la rentrée 2018. Le Ministre indique que cette baisse d’effectifs aurait pu générer la diminution de 2 000 postes, postes qui seront maintenus 

  • Assouplissement des rythmes scolaires : Cet assouplissement était attendu par les Maires. Il permet aux communes de faire des choix. Le Ministre n’incite pas à un retour aux 4 jours, il rappelle ainsi que le fonds de soutien est maintenu
  • Le Ministère finalise l’élaboration du plan mercredi selon  2 dimensions :
      • Une dimension immatérielle qui prend en compte les différents temps de l’enfant, et l’articulation entre les temps scolaires et périscolaires en créant  les conditions du dialogue entre les différents acteurs éducatifs.
      • Une dimension  matérielle avec une mise en œuvre  à la rentrée 2018
      •   - Le Ministre souligne une mobilisation convergente interministérielle  (EN, Culture, Sports, …) pour favoriser l’association de tous les acteurs sur un territoire
      •   - L’accompagnement financier par le biais des CAF est en cours de finalisation.

La communication officielle sur ce dispositif interviendra en Mai 2018.

Ci-joint le programme



Lieu : Auditorium de l'AMF - 41, quai d’Orsay Paris 75007 Paris
Horaire : 05/04/2018 à 14:00 - 05/04/2018 à 17:00