LA REDUCTION DU GASPILLAGE ALIMENTAIRE

 

Un guide d'accompagnement pour les élus et les territoriaux qui s'interrogent sur les actions à mettre en œuvre pour réduire le gaspillage alimentaire dans les restaurants scolaires

 

Trois associations (L' ANDEV, La Ligue de l'enseignement et AGORES) et SODEXO se sont regroupées pour élaborer un document qui puisse apporter des réponses ponctuelles dans le cadre de la réduction du gaspillage alimentaire. Bien entendu, cet outil se veut évolutif et productif car, les collectivités territoriales, au plus près des habitants, doivent répondre à des demandes de service à la population en perpétuelle évolution, dépendant des modes de vie, des particularités du territoire et des contraintes socio-économiques.

 

La pause méridienne est certainement le temps périscolaire le plus important pour les collectivités. Dans la plupart des cas, on peut affirmer que c'est une priorité politique, sociale et éducative. Au sein de ce temps, la priorité est double, celle de fournir aux enfants un repas de qualité, en quantité adaptée à ses besoins, dans les meilleures conditions d'hygiène et de sécurité et celle d'assurer un véritable temps de détente et de libre épanouissement. Depuis quelques années, le gaspillage est devenu un axe politique important de ce moment

 

Selon l'agence nationale de sécurité sanitaire, plus de 6 millions d'élèves déjeunent chaque jour de classe dans un restaurant scolaire. Ces chiffres augmentent chaque année, renforçant la pensée que la restauration scolaire est un enjeu social et de santé publique. Selon l'étude INCA 2, 49 % des 3-10 ans prennent au moins 3 de leurs déjeuners hebdomadaires au restaurant scolaire.

D'un autre côté, selon une analyse menée par la FAO (Food and Agriculture Organization of the United Nations) en 2011, le gaspillage alimentaire représente environ 1/3 de la production totale des denrées alimentaires destinées à la consommation humaine. Même si nous ne possédons pas les chiffres précis du gaspillage dans les restaurants scolaires, force est de constater sur le terrain, que nous avons tous ensemble des efforts à faire. Et quand nous disons tous ensemble, nous parlons des collectivités, mais aussi des enfants, voire des parents.

 

Ce guide recense un certain nombre d'actions, que chacun pourra s'approprier selon ses priorités. L'objectif n'est pas de réaliser des actions dans tous les domaines, mais bien d'avancer à son rythme avec l'ensemble des acteurs.

 

 



Horaire : 15/11/2017 à 14:00 - 17/11/2017 à 14:00